Guilin Jour 2 : Grotte de la flûte de Roseau

Pour ce second jour, nous sommes allé visité l’une des plus belle grotte au monde d’après Topito (pour dire la référence ^^). Après nous être un peu perdu avec les bus nous arrivons à destination et nous payons pour visiter.

Je ne vais pas trop vous décrire je pense que les photos parle d’elle même. La grotte est vraiment imposante et les énormes stalactites et stalagmites aux formes très variés sont magnifiques. Dans cette grotte, ils ont choisis de jouer énormément avec les lumières, mais vraiment toutes les couleurs. C’est très joli mais ça penche quand même pas mal dans le kitsch.

Au milieu de la visite, on a eu une diffusion sur un des plafond de la grotte de ce film (je n’ai pas le tout début avec la création du monde par un dragon pour l’évolution du tétard au dinosaure) :

Désolé pour le son mon téléphone a du mal ^^.
Une fois sortie de la grotte, une colline nous guette en face, nous décidons d’aller tenter l’escalader. Nous contournons le barrage au milieu du chemin pour grimper plus haut, mais finalement nous abandonnerons à un passage jugé trop dangereux, grimper étant difficile, c’est la descente qui nous faisait le plus peur.

De retour en centre-ville, Nous partons dépenser quelques Kouais à la salle d’arcade. Ambiance à moitié boîte de nuit avec la musique forte et des éclairages de toutes les couleurs clignotants de partout. Nous avons donc jouer au air hockey, fais quelques paniers de basket, du mario Kart, des jeux de tirs, du vélo (absolument crevant), un jeu où faut taper sur des tambours, un où il faut sauter, de la batterie, de la danse. Bref, vraiment beaucoup moins cher que la salle d’arcade que j’avais testé à Beijing et l’ambiance et bien sympa. Petite vidéo :

Après une pause à l’hôtel et un repas, nous retournons encore une fois à l’Irish Pub où nous faisons la rencontre d’un Allemanique, prof d’économie sur Pékin qui nous a raconté pleins de trucs super intéressant notamment concernant la fin de la guerre froide et la chute du mur de Berlin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *