Archives mensuelles : décembre 2013

Soirée de Noël Software Engineering

Entre Noël et le nouvel an, notre promo a organisé une excellente soirée pleines de musiques, de danse et d’humour !
Chaque personne de notre promo ayant l’envie de faire démonstration de son talent ou manque de talent pouvait donc prévenir à l’avance pour investir la scène le soir des représentations.
Avec Wassim, nous avons donc décidé d’interpréter Duibuqi de Transition, qui est une chanson en chinois ou en gros les paroles “désolé, mon chinois est pas top, désolé, je comprend pas ce que tu dis.”
Je vous invite donc à apprécier la merveilleuse vidéo de la soirée que j’ai monté avec les images de Valentin, Papi, Wassim, moi et la vidéo géniale de Xiao Lin Peng.
La vidéo est longue donc si vous souhaitez passer les passages où on voit des chinois et ne voir que les occidentaux (parce que vous êtes racistes) :
-Le moment kitsch vidéo Xiao : 4min55
-Winter memory : 10min26
-Duibuqi : 23min44

Joyeux Noël à tous !

Joyeux Noël tout le monde !
Nous on en profite avec un réveillon pizza à Houhai puis la suite au steps (un bar) et ce soir on va se manger un vrai repas français au “café de la poste” et ça, ça me tarde !
Sinon j’ai fait ma petite playlist de l’hiver que je vous invite à venir l’écouter ici.

Le père Noël chinois et nous !

Le père Noël chinois et nous !

District Art 798

Le District Art 798 est une ancienne usine militaire désaffecté. Depuis une trentaine d’année, les artistes en ont fait leur terrain de jeu. Ce n’est que depuis les années 2000 que les locaux sont loués à bas prix, dans lesquels fleurirent une flopée de galeries.

Munis de nos appareils photos, nous décidons d’aller visiter tout ça avec Wassim. Le lieu est grand (640 hectares) et des sculptures, des tags, des graffitis sont présents dans chaque rues. Pleins de magnifiques choses !

Des jolies photos valent mieux qu’un long discours (malheureusement la plupart des galeries interdisent de prendre des photos).

Une longue journée !

Vu que je ne parle pas assez des cours que j’ai, je vais vous décrire ma journée puisqu’elle est pleine de cours, elle en reste cependant assez singulière !

Premier cours de 10h à 12h rendez-vous au Siyuan Building à 5 minutes du dortoir. On apprend le chinois et on en est déjà à la 20ème leçon sur les 24 prévues pour le premier semestre. La difficulté se fait ressentir et le manque de révision aussi, il y a trop de vocabulaire, je prévois de me refaire une petite remise à niveau d’ici peu.

Comme on a un rendez-vous à 13h, je ne prend pas le temps d’avoir un vrai repas dans une des cantines et prend des petites morceaux de poulets frits et des frites de patates douces à Happy Yummy.

13h, on nous a informé qu’on nous présenterait nos cours du prochain semestre au Yifu Building. Finalement, ce n’était pas pour notre département :/.

Je décide de rester dans le bâtiment puisque le cours suivant à 14h est au même étage. Je profite de mon heure pour travailler le Powerpoint de ma présentation du soir. A 14h, le cours commence c’est “Advanced database management and optimization”, le cours en lui-même est assez ennuyant mais le prof est assez impliqué et on a pas mal de pratique à faire. On travaille sur un VM et on utilise DB2. A 18h, le cours est terminé.

A partir de 18h30, c’est le dernier cours d’iOS du semestre et on doit présenter notre application. Durant ce cours nous avions dû développer 2 applications assez basiques et pour le dernier devoir nous avions le choix de faire l’application qu’on souhaitait (nous avions 3 ou 4 jours pour la développer).

C’est donc devant une foule en délire que j’ai pu présenter mon application Drink Bitch ! qui est sans conteste le meilleur jeu à boire qui existe en application. Malgré un langage un peu familier dans l’application, la prof a eu l’air d’apprécier. (Le nom va d’ailleurs surement changer à cause d’Apple qui n’aime pas les gros mots).

Extrait du jeu (en français pour vous)

Extrait du jeu (en français pour vous)

Les présentations se sont enchaînées jusqu’à 22h30 mais je me suis échappé plus tôt car nous n’avions aucune obligation de rester.

Le soir même, grâce à une bonne équipe de bêta-testeurs nous testions de nouveau mon application.

Les massages chinois

Un moment déjà qu’on les voyait clignoter, nous aguichant avec des tarifs alléchants “49RMB 30 minutes de massage” affiché l’un “tarif étudiant 79 RMB 2 heures de massage”, alors oui, à un moment il faut y aller !

Accompagné de Wassim, Papi et Florian nous allâmes tout d’abord dans un salon très discret et qui avait l’air très classe pas très loin de notre université mais les tarifs faisaient peur ! Nous sommes donc allé en direction de Wudaoku là où les prix affichés avaient l’air bien sympathique.

Arrivés sur place, on nous fait patienter sur un canapé dans l’accueil, une fois les masseuses libres nous descendons dans un pièce en bas ou nous serons tous côte à côte. Nous choisissons le massage à l’huile à 99RMB + 50RMB pour payer l’huile ça pique un peu mais ça vaudra le coup. C’est le prix pour 2h, mais craignant que ce soit trop long, nous décidons de ne rester qu’une heure.

Le thé servi, nous n’avons pas le temps de le déguster qu’on doit enfiler un short et enlever nos T-shirt. On est ensuite installés dans les fauteuils qui se déplient, la tête dans un trou et le massage commence !

Wassim s'installe dans le mauvais sens

Wassim s’installe dans le mauvais sens

Tout d’abord mains nues dans le dos, puis avec de l’huile, ce sera parfois extrêmement relaxant parfois très douloureux. Environ 20 minutes plus tard, les masseuses s’en vont et reviennent avec pierres très chaudes. Elles se chauffent les mains avec pour nous chauffer le dos et une fois le dos assez chaud, elles nous massent avec les pierres (toujours très chaudes !). Une fois le massage aux pierres terminé, elle les disposent dans le dos et pose une serviette humide par dessus. Elle attaque alors les jambes.

Ensuite c’est au tour du ventre de subir la même chose, massage à l’huile puis avec les pierres puis les jambes.

Malgré les traces rouges que nous avons acquises dans le dos dû aux parties “énergiques” du massage, il est certain que j’y retournerai !